Partir à la recherche de soi-même... sur la voie du Tantra... vers l'unité originelle

S'unir à soi-même : Se connaître, s'aimer, s'accepter, ré-intégrer son corps, ses sens.

Etre «ici et maintenant», totalement présent, conscient de «ce qui est».

Marier en soi le masculin et le féminin.

S'unir à l'autre : S'ouvrir à l'autre, l'écouter, l'accepter.

Développer sa propre capacité d'échanger, de fusionner.

S'unir à l'existence : A travers la quête de la «conscience témoin» qui dit oui à la vie, à l'expérience.

Tels sont les buts que nous vous proposons dans ces groupes Tantra-Rencontre.

Dans ces groupes, l'accent est mis sur l'expérience vécue plus que sur l'acquisition de connaissances. Les techniques utilisées, qu'elles soient physiques (travail corporel, danse libre, Yoga, méditations dynamiques), psychologiques (jeux de rencontre avec l'autre, travail sur les émotions, apprentissage de l'écoute, etc.) ou énergétiques (bioénergie, catharsis, travail sur les Chakras, Tantra-Yoga, etc.) sont destinées à accroître la conscience par-delà les limitations de l'ego.

Une véritable alchimie de l'énergie s'opère dans le «creuset» formé par le groupe créant les conditions pour que le «miracle» s'accomplisse...

Les expériences qui vous sont proposées se présentent sous forme de jeux, de mises en situation et de techniques spécifiques empruntées aux approches modernes utilisées par les «nouvelles thérapies» (bio-énergie, gestalt, encounter, re-birth, etc), toutes destinées à débloquer l'énergie où se cristallisent nos complexes, nos peurs, nos manques. Ces approches viennent compléter des techniques plus traditionnelles comme le Tantra-Yoga (à base de «Vénus-Kriyâs» pratiqués en binôme), la danse soufi (girations derviches et autres), la méditation. On utilise aussi le massage et toutes techniques permettant de développer la sensibilité et l'ouverture du corps, d'ouvrir le cœur, et de calmer le mental afin de retrouver le silence intérieur.

Ce travail s'effectue au sein d'un groupe de rencontre dont le but est d'aider chaque participant à éclairer ses propres difficultés et à les dépasser en utilisant le groupe comme «thérapeute». C'est   une   occasion   unique de se remettre en question, de se confronter avec ses contradictions tant internes qu'externes, tant affectives que sociales, dans le domaine des sentiments comme dans celui des actes. La personne qui «travaille» ses problèmes peut partir d'une situation quotidienne banale ou d'une situation de crise, c'est le groupe qui va structurer les questions et tirer le fil de l'implication. L'expression est surtout une expression du vécu, du ressenti, de l'affect. On peut avoir recours à des exercices corporels provoquant la tension et la détente physique, les pleurs, les cris (de rage, de haine, de colère, d'appel, d'affirmation, d'amour), les coups (sur un coussin!) ou toute autre technique favorisant l'expression des émotions (psychodrames, jeux de rôle, etc). Le but visé est la libération du poids des émotions liées aux difficultés de chacun, une meilleure connaissance et acceptation de soi-même et de l'autre. C'est aussi un apprentissage du «savoir-être» et du «savoir-faire» qui permettent d'être bien dans sa peau, d'avoir de bonnes relations avec les autres et avant tout avec soi-même.